Indications

– Oedèmes post-traumatiques et post-opératoires comme les « gros bras » dus à une mastectomie, une fracture, une entorse ou un hématome.
– Troubles circulatoires ou d’origine circulatoire comme l’insuffisance veineuse ou lymphatique, les varices ou la cellulite.
– Troubles respiratoires comme une bronchite ou un « rhume des foins ».
– Affections rhumatismales comme les cervicalgies, une dorsalgie, une lombalgie coxarthrose, une périarthrite, ou des douleurs scapulo-humérales.
– Intoxications alimentaires.
– Maladies infectieuses médicamenteuses comme le rhume, la grippe ou la sinusite.
– Maladies des organes internes comme la constipation ou la colite.
– Troubles nerveux comme les maux de tête, la migraine, l’insomnie ou le stress.
– Troubles dentaires comme la malposition des dents ou la faiblesse des gencives

Pressothérapie

La pressothérapie améliore la circulation chez les patients souffrant de déficience de la circulation sanguine. Elle contribue ainsi à faire disparaître les oedèmes, les sensations de jambes lourdes, les gonflements ainsi que l’impression de fatigue. Elle prévient également les varices.
En accélérant la circulation lymphatique, la pressothérapie contribue à augmenter les fonctions d’élimination des déchets et à lutter contre l’accumulation des toxines par drainage. En activant les zones où se loge la cellulite, la  contribue à raffermir les tissus endommagés et à affiner la silhouette. La Pressothérapie aide à lutter contre la cellulite, surtout si celle-ci est située sur le bas du corps. En effet, les techniques de Pressothérapie permettent de déloger les stocks de graisse : la dynamisation de la circulation lymphatique réduit les amas graisseux. Ainsi, au fil des séances, on constate un affinement progressif de la silhouette. La Pressothérapie améliore également le grain de la peau : elle atténue l’aspect « marbré » et raffermit les tissus endommagés

Infos pratiques

  • Les appareils de pressothérapie sont-ils réservés au seul traitement des lymphoedèmes ?
    Pas du tout ! Ils permettent de traiter des insuffisances veineuses, de soulager les malades souffrant de varices, d’avoir une action antidouleur et, associés à une bonne hygiène de vie, de diminuer la cellulite.
    Les appareils de pressothérapie sont un outil de traitement de premier choix des oedèmes post-traumatiques.
    Nos appareils sont aussi recommandés par de grandes équipes sportives (cyclistes, football, snowboard …) pour la récupération musculaire.

  • Peut-on utiliser les appareils de pressothérapie pour soulager les jambes lourdes des femmes enceintes ?
    A de basses pressions et sans utiliser d’accessoire pour le traitement au niveau de l’abdomen.effectuer sous contrôle médical.

  • Y a-t-il des contre indications à l’utilisation des appareils de pressothérapie ?
    Très peu, les insuffisances cardiaques ou rénales sévères, l’hypertension non traitée, les abcès et les tumeurs.

  • Les appareils de pressothérapie sont-ils contre indiqués lorsque le membre doit être enduit de produits topiques ?
    Au contraire, les appareils de pressothérapie facilitent la pénétration transcutanée de produits topiques.
    Nous recommandons l’utilisation de notre crème drainante cryo-active  qui permet d’optimiser les effets du soin drainant.

  • Les appareils de pressothérapie sont-ils contre indiqués sur une plaie ?
    Non, utilisés à de basses pressions sur les plaies en cours de cicatrisation, en dessous du seuil de douleur du patient, il facilite la cicatrisation en améliorant l’oxygénation des tissus par élimination des toxines. Le traitement à effectuer sous contrôle médical.